Priorité main-d’oeuvre

En début d’année, l’AFG a annoncé la création de trois chantiers de réflexion sur des enjeux prioritaires pour l’industrie du génie-conseil : la main-d’œuvre, l’innovation et le cadre réglementaire et contractuel.

Après le chantier sur le cadre réglementaire et celui sur l’innovation, c’est au tour du chantier intitulé « Priorité main-d’œuvre » de démarrer ses travaux.

Les travaux de ce chantier sont d’une importance capitale, puisque la main-d’œuvre est un enjeu qui préoccupe fortement toutes les firmes au Québec. Notre industrie sera en compétition avec d’autres secteurs pour attirer la relève au cours des prochaines années.

Selon une étude de l’Ordre des ingénieurs, plus de 50 000 nouveaux professionnels du génie seront nécessaires d’ici 2030 pour combler les besoins. Les firmes de génie-conseil travaillent déjà activement pour attirer et retenir la main-d’œuvre, comme le rapportait dernièrement Les Affaires.

Lors du récent Forum des leaders en génie-conseil tenu à Montréal, les coprésidents du chantier de l’AFG sur la main-d’œuvre ont donné un aperçu de leur plan d’action.

Le chantier sur la main-d’œuvre est coprésidé par Lisa-Marie Chabot, Directrice, Développement organisationnel chez Norda Stelo et Louis-Gabriel Bouchard, président et chef de la direction de Nvira.

La mission du chantier consiste à « promouvoir les attraits du génie-conseil québécois auprès des divers bassins de talents afin d’attirer une relève inspirante, compétente et engagée. »

Pour y parvenir, les membres du chantier ont identifié quatre axes de travail :

  1. Promouvoir (auprès des ingénieurs, techniciens, autres professionnels, etc.)
  2. Explorer (répartition du travail, immigration, reconnaissance de l’expérience, etc.)
  3. Attirer (sondage jeunes professionnels, attraits distinctifs du génie-conseil, diversité, mentorat, etc.)
  4. Fidéliser (taux de roulement, productivité, équité salariale, etc.)

La prochaine étape sera de compléter un état des lieux. Entre autres, un sondage sera mené pour cerner plus précisément les besoins actuels et futurs des firmes de génie-conseil.

Je vous invite à consulter cette page pour en savoir plus sur les coprésidents et voir les membres actifs sur ce chantier de réflexion.


Photo de couverture : Lisa-Marie Chabot (Norda Stelo) et Louis-Gabriel Bouchard (Nvira) coprésident le chantier de réflexion sur la main-d’œuvre