En janvier 2022, l’AFG a annoncé la création de trois chantiers de réflexion qui permettront au génie-conseil québécois d’identifier les conditions favorables à sa croissance tout en permettant de relever les défis actuels et futurs.

Ces trois chantiers de réflexion portent sur la main-d’œuvre, l’innovation et le cadre réglementaire et contractuel. Leur mandat est de mener des réflexions et de proposer des pistes d’actions sur des enjeux et des thématiques particulières.

Alimentés par les comités permanents de l'AFG, les chantiers peuvent aussi faire appel à des experts externes. Leur réflexion guide la prise de décision du conseil d’administration de l’AFG et favorise le positionnement stratégique de notre industrie.

Pour en savoir plus sur les chantiers de réflexion, consultez le document Positionner notre industrie dans un monde en transformation.


Chantier de réflexion sur la main-d'oeuvre

À l’automne 2021, le gouvernement du Québec a identifié le secteur du génie comme l’un des trois secteurs stratégiques prioritaires pour lesquels des mesures ciblées seront mises en place afin de lutter contre la pénurie de main-d’œuvre. Et pour cause : selon une étude récente de l’Ordre des ingénieurs, le Québec aura besoin de 50 000 professionnels du génie d’ici 2030.

Il faut donc attirer de nouveaux talents : non seulement des ingénieurs, mais également des techniciens, spécialistes en environnement et autres experts qui contribuent au succès des projets.

Les facteurs d’attraction, les liens avec les établissements d’enseignement et l’intégration des travailleurs étrangers feront l’objet de discussions.