L’avenir du génie-conseil

cima_jean-francois_martel

Aujourd’hui même, l’AFG a déposé le dossier de candidature de Jean-François Martel (photo), de CIMA+, pour représenter le Québec dans le concours pour la bourse Allen D. Williams 2018.

Cette bourse est octroyée annuellement par l’Association des firmes d’ingénieurs-conseils – Canada (AFIC) à un(e) jeune professionnel(le) qui a su démontrer des qualités de leadership et qui a contribué à l’avancement de l’industrie.

Jean-François œuvre en génie-conseil depuis 2008 et a développé une grande expertise en structure de bâtiment. Malgré son jeune âge, il se voit confier les projets les plus complexes. Il dirige notamment les efforts d’optimisation de l’interface sol/fondations/structure pour le Nouveau Complexe Hospitalier sur le site de l’Enfant-Jésus à Québec, un projet de 2,1 G$ construit sur un site présentant des conditions géotechniques difficiles.

Reconnu pour son professionnalisme et sa rigueur, Jean-François considère que les services de génie-conseil devraient être centrés sur l’expertise, ce qui correspond parfaitement à l’approche prônée par l’AFG.

Cette poursuite de l’excellence amène Jean-François à consacrer plusieurs heures par semaine à faire de la recherche pour améliorer les pratiques dans son domaine.

Entre autres, le résultat de ses recherches sur l’isolation sismique des ponts, combiné à l’expérience acquise lors d’un projet pour lequel il a conçu le système d’isolation, ont entraîné des changements aux normes canadiennes sur les procédures d’essais de caractérisation à basse température des isolateurs sismiques. Les isolateurs sismiques sont des systèmes qui protègent un ouvrage en cas de tremblement de terre en augmentant la flexibilité de la structure.

cima_jean-francois_martel_2Jean-François s’implique également dans la formation de la relève et la recherche universitaire appliquée, il publie des articles et il s’est fixé l’objectif de donner une conférence par année dans des événements spécialisés. Au cours des dernières années, il a d’ailleurs participé à la plupart des conférences nationales ou internationales sur la dynamique des structures en Amérique du Nord, à titre d’auteur ou de conférencier.

Sa feuille de route des dernières années inclut également une participation régulière et active aux consultations de la Ville de Québec visant le développement des quartiers et les plans particuliers d’urbanisme, de même que du bénévolat dans un refuge qui vient en aide à des adultes en difficulté en offrant hébergement et accompagnement.

L’AFG était donc très fière de soumettre la candidature de Jean-François Martel, un jeune professionnel qui fait preuve d’un engagement extraordinaire envers son travail et sa communauté. Les jeunes professionnels comme lui représentent l’avenir de l’industrie, soit une industrie de professionnels connectés sur leur milieu, qui offrent une grande valeur ajoutée à leurs clients, et qui s’efforcent de repousser sans cesse les limites afin d’optimiser les solutions d’ingénierie.

La bourse Allen D. Williams offre jusqu’à 5 000 $ pour participer au congrès de la Fédération internationale des ingénieurs-conseils (FIDIC) – en 2018, le congrès aura lieu à Berlin, en Allemagne. Le récipiendaire de la bourse sera identifié par un jury national au mois de mai, parmi les candidats de toutes les provinces canadiennes.

Bonne chance Jean-François!