Une pause bien méritée

Voici déjà (ou enfin!) arrivées les vacances de la construction. Comme à chaque année, plusieurs chantiers au Québec vont marquer une pause et des milliers de travailleurs de la construction seront en congé pour deux semaines.

En génie-conseil, le rythme ralentira certainement un peu et plusieurs seront en congé également. Et pour la première fois depuis quelques années, j’ai la conviction que les acteurs de notre industrie devraient transporter un peu plus d’« optimisme » dans leurs bagages.

La situation s’améliore progressivement dans le monde du génie-conseil. On le sent notamment du côté de l’AFG. Notre objectif de consolider le membership autour des valeurs de qualité et d’intégrité a été atteint en grande partie et nous avons maintenant une excellente représentativité de l’industrie. L’Association peut aussi compter sur des membres engagés dans divers comités qui veulent contribuer à changer les façons de faire.

L’AFG poursuit d’ailleurs son travail durant tout l’été dans le but de favoriser de saines conditions d’exercice. Entre autres, nous préparerons pour le début de l’automne nos commentaires sur le projet de loi 108, visant la création de l’Autorité des marchés publics. Nous travaillons aussi sur la révision des modes d’octroi des contrats publics et sur la mise à jour du décret 1235-87.

Plusieurs décideurs et donneurs d’ouvrage, dont le Conseil du trésor, Hydro-Québec et le MAMOT, souhaitent revoir l’octroi et la gestion de leurs contrats, ce qui est en soi une bonne nouvelle et une opportunité d’améliorer les processus actuels.

Du côté des firmes de génie-conseil, après des années de turbulence, des changements majeurs ont été faits en matière de gouvernance. De plus, les notions d’intégrité sont maintenant bien intégrées et les règles d’éthique sont claires pour tous. La sensibilisation et le contrôle se poursuivent, mais le plus gros du travail a déjà été réalisé pour se mettre à niveau avec les meilleures pratiques dans le domaine. Les soubresauts liés à des histoires datant de plusieurs années sont inévitables, mais je pense que nous pouvons au moins partir en vacances l’esprit en paix en ce qui a trait à la gestion actuelle de l’intégrité.

Au niveau de l’emploi, ce n’est pas encore la croissance souhaitée, mais la situation semble relativement stable. C’est toujours ça de pris, et c’est même une bonne nouvelle pour de nombreux employés qui ont dû composer au cours des dernières années avec la pression d’un avenir incertain.

Finalement, le génie-conseil québécois œuvre en ce moment à réaliser des grands projets, comme le pont Champlain et l’échangeur Turcot, auxquels nous pouvons ajouter le Réseau électrique métropolitain (REM) de CDPQ Infra, qui changeront le paysage de Montréal et amélioreront la qualité de vie de milliers de citoyens. D’autres projets ont des impacts semblables partout au Québec. Nous en avons découvert plusieurs à la dernière soirée de remise des Grands Prix du génie-conseil québécois, qui a d’ailleurs connu un grand succès! Le génie-conseil a de quoi être très fier de ses réussites et de sa contribution à notre développement durable.

Les vacances de la construction offrent une pause bien méritée. Profitez-en et bon congé à tous!