Renforcer la collaboration dans le monde municipal

Le Centre d’expertise et de recherche en infrastructures urbaines (CERIU) a répondu à une demande de l’Association des ingénieurs municipaux du Québec (AIMQ) qui constatait différentes problématiques entourant la réalisation de projets d’infrastructures.  

Devant ce constat, le CERIU a suggéré de mettre sur pied une table de travail conjointe portant sur la rédaction des appels d’offres, qui comprendrait des représentants de notre industrie et des entrepreneurs. L’objectif était d’orienter le donneur d’ouvrage dans l’élaboration de documents d’appels d’offres afin d’aider les fournisseurs de services professionnels à livrer des documents techniques qui répondent à ses besoins, et les entrepreneurs à mieux estimer le coût des travaux.

L’Association des firmes de génie-conseil – Québec (AFG) m’a donc personnellement délégué à ce comité de travail; tandis que du côté des entrepreneurs, le CERIU a aussi demandé à l’Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ) d’y participer.

Ce comité a travaillé d’arrache-pied durant plusieurs mois, depuis l’automne 2019, pour produire le Guide de bonnes pratiques pour les appels d’offres de services professionnels en ingénierie pour infrastructures municipales, qui a été publié récemment par le CERIU.

Les premières réunions de travail ont permis à chaque partie d’exprimer les obstacles à la bonne collaboration dans la conception et la réalisation de projets d’infrastructures municipales. La disponibilité des ressources chez les fournisseurs, le manque de préparation des mandats en amont des appels d’offres de services professionnels et l’ampleur du transfert des risques aux entrepreneurs ont notamment été abordés.

À travers toutes ces récriminations, il en est finalement ressorti que c’est le respect des compétences de chacun et la collaboration qu’il fallait chercher à renforcer.

Faire équipe

Le comité a convenu que chaque partie devait faire équipe dans le but de réaliser les meilleurs projets possibles. Comme les projets sont initiés par les donneurs d’ouvrage, il a alors été décidé de concevoir un Guide pour éclairer les représentants des municipalités à propos des impacts de leurs décisions sur l’ensemble des parties prenantes.

À cet égard, soulignons qu’un aide-mémoire provenant du Guide pour l’octroi de mandats d’avant-projet en ingénierie pour la réalisation d’infrastructures dans le domaine municipal de l’AFG a été intégré au nouveau Guide du CERIU.

L’introduction précise qu’il ne s’agit pas d’un modèle d’appel d’offres, mais plutôt d’un outil afin d’aider le rédacteur à élaborer ses propres documents contractuels. L’objectif est atteint en mettant en lumière les principaux enjeux des projets d’ingénierie municipale et les bonnes pratiques associées à la diminution des différends entre les parties prenantes.

Le travail est exhaustif et couvre notamment l’élaboration d’un cadre de gestion de projet, les étapes d’élaboration des documents d’appel d’offres de services professionnels, les méthodes de rémunération, les modes d’octroi des contrats, la prévention des différends, les éléments à risque, les bonnes pratiques de gestion des coûts et des délais, etc.

C’est en travaillant de manière très constructive et en ayant des discussions franches que le comité a rédigé le document. Les membres du comité de travail ont d’ailleurs décidé de prendre leur bâton de pèlerin et de diffuser leurs suggestions pour améliorer la gestion des projets municipaux au Québec en étant panélistes lors du congrès virtuel du CERIU, INFRA 2021. La conférence, intitulée « Bonnes pratiques pour l’élaboration d’un appel d’offres de services professionnels d’Infrastructures municipales », aura lieu le lundi 29 novembre.

On espère donc entamer un dialogue ouvert entre les parties prenantes, dans le respect des compétences et des responsabilités de chacun, au cours des prochaines années.

Pour consulter le Guide de bonnes pratiques pour les appels d’offres de services professionnels en ingénierie pour infrastructures municipales : https://ceriu.qc.ca/bibliotheque/guide-bonnes-pratiques-appels-offres-services-professionnels-ingenierie


À propos de l’auteur : Diplômé en génie civil de l’École Polytechnique de Montréal en 1984, Gaétan Demers, ing., M. Urb. est aussi détenteur d’une maîtrise en urbanisme. Il est membre des deux ordres professionnels (OIQ et OUQ). Après avoir débuté sa carrière en génie-conseil et y avoir assumé la charge de projets durant 5 ans, M. Demers oriente sa carrière dans le monde municipal. Entre 1989 et 2007, il occupera des postes de direction de services dans différentes villes de la Rive-Sud. Au début de 2007, il revient dans la pratique du génie-conseil. Démontrant un leadership, il est nommé, en 2013, vice-président dans l’organisation qui l’emploie. Depuis 2019, Gaétan Demers occupe les fonctions de vice-président principal Infrastructures et Transport pour la firme gbi.

Photo de couverture : Le Projet Héritage Roussillon, situé à Saint-Constant, sur la Rive-Sud de Montréal, pour lequel gbi a fait la conception et la surveillance de toutes les infrastructures municipales.