Les professionnels du génie-conseil face au défi du siècle

À l’occasion du Mois national du génie, La Presse a publié cette semaine un dossier spécial sur la profession.

L’article en vedette dans ce dossier aborde l’enjeu des changements climatiques et le rôle majeur des ingénieurs (et des professionnels du génie-conseil) pour s’attaquer à ce défi.

Quelques ingénieurs donnent des exemples de solutions développées pour s’adapter aux changements climatiques et réduire les gaz à effet de serre dans différents domaines.

J’ai moi-même cité en exemple le projet innovant de EXP pour réaménager l’avenue Papineau à Montréal, où des bassins de biorétention et des noues (fossés) végétalisées permettent de gérer les eaux pluviales tout en proposant un espace vivant et naturel. Les solutions de la firme permettent de résoudre des problématiques de refoulement dans un collecteur existant du secteur et de réduire le volume d’eau acheminé à l’usine d’épuration Jean-R. Marcotte.

En plus de la présidente de l’Ordre des ingénieurs Kathy Baig, des représentants de Stantec et de CIMA+, dont Audrey Véronneau, interviennent aussi sur le sujet.

Dans un autre article du dossier, SNC-Lavalin explique son mandat pour trouver des solutions afin d’atteindre les objectifs d’un programme « zéro émission » au Royaume-Uni.

Bref, vous y constaterez de beaux exemples du rôle des ingénieurs pour trouver des solutions durables et réussir la transition énergétique.

CLIQUEZ ICI pour lire les articles


Photo de couverture : dans le cadre d’un projet pilote de la Ville de Montréal, Stantec a fourni l’assistance technique en systèmes de transport intelligents (STI) et développé un circuit temporaire visant à faire l’essai de navettes automatisées dans le contexte de la circulation urbaine.