COVID-19, relève et gouvernance

Au-delà du report de deux événements importants, les Grands Prix du génie-conseil québécois et le Forum Géoenvironnement, l’AFG roule à plein régime depuis le début de l’année, avec une gouvernance renouvelée et plusieurs nouveaux membres provenant de la défunte Association des consultants et laboratoires experts (ACLE).

Il y a maintenant deux années que la transition des firmes autrefois membres de l’ACLE a été effectuée et nous pouvons aujourd’hui affirmer que l’intégration est un succès. Sur trois comités, deux ont été recréés à l’AFG et un autre a été fusionné avec un comité existant. La dynamique complémentaire est intéressante et les nouveaux membres apportent une expertise encore plus forte en environnement au sein de l’Association, un thème qui trouvera certainement une place importante dans le prochain plan stratégique de l’AFG.

À cet égard, nous avions entamé en cours d’année un processus de réflexion stratégique, guidé par un comité de pilotage dont les activités ont été suspendues en raison de la COVID-19. Les administrateurs ont récemment indiqué leur volonté de redémarrer les travaux, qui devront tenir compte des nouveaux enjeux issus de la crise. L’impact de la crise sanitaire aura des répercussions sur les façons de faire et notre association aura à se réinventer partiellement ou à tout le moins revoir ses façons de faire pour l’année à venir et peut-être plus.

Je souhaite également que le prochain plan stratégique prenne en considération l’enjeu de la relève, qui demeure préoccupant. Selon moi, nous devons préparer notre relève dès maintenant en tablant sur un horizon de 5 à 10 ans. Pour ce faire, il faut absolument intéresser les étudiants et en particulier les étudiantes à notre industrie. J’ai noté un réel engouement des jeunes du secondaire pour les sciences et le génie spécifiquement. J’ai même réalisé que dans la finale nationale des Défis Génie, 48 % des finalistes sont de jeunes filles !!! Le monde du génie et notre industrie plus spécifiquement a un urgent besoin de ce bassin de main-d’œuvre.

Un autre enjeu qui me tient à cœur est de continuer à offrir des services adaptés aux firmes de toutes les tailles et de toutes les régions. Les changements apportés à notre gouvernance, il y a déjà quelques années, visaient notamment à assurer un équilibre dans la représentativité des grandes et des petites firmes. Plus récemment, la tenue des réunions de comités et de plusieurs conférences en ligne est une autre initiative très intéressante de l’AFG pour faciliter l’accès aux activités aux firmes de toutes les régions et proposer des services à valeur ajoutée tant aux membres des grandes que des petites firmes.

Je crois toutefois que nous pouvons encore améliorer notre gouvernance pour mieux tirer profit de la grande expérience et de l’expertise des membres de notre conseil d’administration. Le calibre et la vision des gens réunis au sein de ce CA représentent un atout précieux. Je souhaite donc examiner les façons de mieux en faire bénéficier l’AFG et l’industrie du génie-conseil.

Impossible de ne pas aborder dans ce rapport la crise de la COVID-19, qui a marqué la fin de notre année de façon dramatique. D’un point de vue financier, nous avons décidé de geler et de retarder les cotisations prévues au printemps afin de soutenir nos membres durant cette période difficile. Avec la reprise des activités, l’AFG devra s’adapter au contexte de l’après-COVID et revoir ses pratiques, par exemple au niveau des services aux membres et des événements. Je n’ai toutefois aucune inquiétude quant à la capacité de l’équipe de la permanence à bien gérer d’éventuels changements, comme en témoigne sa réaction rapide dans le contexte de crise.


CONSULTER LE RAPPORT ANNUEL 2019-2020

VOIR LA COMPOSITION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION 2020-2021

À propos de l’auteur : Beaudoin Bergeron, ing., ASC préside le conseil d’administration de l’AFG. Entrepreneur et dirigeant d’entreprise possédant plus de 25 ans d’expérience, il est à la tête d’un groupe d’entreprises œuvrant notamment dans le domaine du génie, dont la firme de génie-conseil HBGC ingénieurs, qu’il a cofondé et intégré au groupe. À titre de président, il met à profit son expertise en stratégie d’entreprise, en gouvernance et en développement organisationnel ainsi que son vaste réseau dans le domaine du génie pour assurer un service unique aux clients.