Les lauréats 2011

Bâtiment Mécanique - Électrique
Bâtiment Structure
Énergie
Environnement
Industrie

Infrastructures de transport

Infrastructures urbaines
International
Relève du génie-conseil
Télécommunications et nouvelles technologies
Prix Visionnaire

Catégorie: Bâtiment Mécanique - Électrique

De gauche à droite : M. Marcel Vézina, président de Gestion FÉRIQUE; M. Martin Bergeron, vice-président adjoint, secteur Municipal – Bâtiment, Roche ltée, Groupe-conseil; M. Gabriel Montminy, chargé de projet chez Roche ltée, Groupe-Conseil pour la municipalité de Saint-Gédéon-de-Beauce.

 

Présentée par Fonds FÉRIQUE
Projet : Réfrigération 100 % C02 – Aréna Marcel Dutil à Saint-Gédéon-de-Beauce
Firme : Roche ltée, Groupe-conseil
Client : Municipalité de Saint-Gédéon-de-Beauce
Architecte : Alain Veilleux Architecte


La patinoire de l’aréna Marcel Dutil est la première au monde dont le système de réfrigération opère avec le réfrigérant à 100 % CO2 et ce, grâce au développement de nouveaux compresseurs et de nouvelles soupapes de contrôle rendant possible ce type d’installation.

La participation des ingénieurs-conseils depuis le tout début aura permis de privilégier une technologie d’avenir et d’investir l’énergie nécessaire afin de mener à bien ce projet innovateur. En collaboration avec Inno-Glace et d’autres partenaires, Roche a participé à l’adaptation du système au CO2, au positionnement des maîtres tuyaux, de la salle mécanique jusqu’à la patinoire, ainsi qu’à la disposition de la tuyauterie sur la patinoire.

Ce mandat présentant un haut niveau de complexité a amené Roche et ses partenaires à développer une solution unique au monde, dont les impacts seront positifs non seulement pour la profession, mais avant tout pour la qualité de vie et la sécurité de la population.

Retour au haut de la page↑

Catégorie: Bâtiment Structure

De gauche à droite : M. Claude Dubé, vice-président exploitation de la Société immobilière du Québec; M. Raymond Bleau, Directeur Structures, Division Transport, Infrastructures et Bâtiment de SNC-Lavalin; M. Régis Lapierre, chef de division, projets et conception, Direction du génie à la ville de Longueuil

 

Présentée par la Société immobilière du Québec
Projet : Bibliothèque Raymond-Lévesque, arrondissement de Saint-Hubert
Firme : SNC-Lavalin inc.
Client : Ville de Longueuil
Architecte : Manon Asselin architecte + Jodoin Lamarre Pratte architectes

C’est avec beaucoup d’inspiration et de fierté que les ingénieurs-conseils de SNC-Lavalin ont réalisé la structure de la bibliothèque Raymond-Lévesque, érigée dans le but d’instruire et de séduire.

Regroupant une superficie de plancher de 4000 m2 et une collection de quelque 230 000 volumes, la réalisation de ce nouvel établissement a nécessité une coordination exceptionnelle entre les différents professionnels. Fidèle aux principes du développement durable, la bibliothèque comprend notamment un toit vert, retenu par une charpente d’acier, dont les inclinaisons multiples engendrent des volumes complexes mettant en évidence l’aménagement de l’atrium central.

Les ingénieurs-conseils de SNC-Lavalin ont déployé des efforts considérables afin de permettre la réalisation de ce bâtiment moderne en respectant les délais et les budgets impartis. Un projet qui se démarque nettement sur le plan technique et dont le succès contribuera à encourager le développement de la culture dans un environnement des plus invitants.



Retour au haut de la page↑

Catégorie: Énergie

De gauche à droite : M. Louis-Régis Tremblay, vice-président, Projets majeurs – Métaux d’Alcoa Groupe mondial Produits primaires; M. Gérard Vallière, Associé, Directeur Structure énergie de CIMA+; M. Franco Russillo, coordonnateur technique, Direction principale projets de production, Hydro-Québec Équipement

 

Présentée par Alcoa
Projet :
Centrale Hull-2 – Réfection de la prise d'eau et remplacement des dalles, Gatineau
Firme : CIMA+
Client : Hydro-Québec

La dégradation d’éléments structuraux et la vétusté des équipements de production de la centrale hydroélectrique Hull-2, construite en 1920 sur la rivière des Outaouais, rendaient nécessaires des rénovations majeures.

Après une série d’inspections de cet ouvrage, qui comporte quatre groupes turbines-alternateurs d’une puissance combinée de 27 MW, plusieurs scénarios de réfection ont été évalués quant à l’augmentation de puissance de la centrale, la fiabilité, la pérennité et la sécurité des opérateurs et du public.

La réfection complète de la prise d’eau a alors été priorisée, mais devait être réalisée dans un échéancier serré, limité par l’hiver. Les principaux exploits du projet ont été l’utilisation d’éléments préfabriqués en béton et les techniques pour le renforcement du pilier central existant.

La mobilisation et la motivation démontrées par l’équipe de CIMA+ ont fait de ce projet une réussite technique respectant les coûts et l’échéancier, tout en dépassant les attentes du client.

Retour au haut de la page↑

Catégorie: Environnement

De gauche à droite : M. Michel Gasse, vice-président corporatif – Immobilier de Loto-Québec; M. Jean-François Mercier, directeur de projet, hydroélectricité et barrages chez AECOM; M. Alain Grenon, administrateur d’ingénierie – Dérivation Rupert à la Société d’énergie de la Baie James.

Présentée par Loto-Québec
Projet : Seuils de la rivière Rupert, Baie James
Firmes : AECOM
Client : Société d'énergie de la Baie James

AECOM s’est vu confier la réalisation de six des huit seuils de la rivière Rupert, un projet de toute beauté qui découle de l’exploitation responsable de nos ressources hydroélectriques. Maximisant la production énergétique, les apports de la Rupert sont en partie dérivés vers le complexe La Grande.

C’est dans ce contexte que les seuils interviennent, car ils doivent permettre à la rivière et à son milieu de conserver leur identité propre, en lui procurant son niveau d’eau quasi initial sur la majeure partie d’un tronçon de plus de 300 km. Ce développement intelligent permet la montaison des poissons, la navigabilité, l’intégrité des berges et l’utilisation du territoire par les communautés cries. AECOM a repoussé les limites de la modélisation numérique des écoulements pour accomplir ce
projet inspirant.

L’approche innovatrice privilégiée dans ce mandat d’envergure offre un potentiel de développement des plus intéressants et témoigne d’un grand respect envers la nature.

Retour au haut de la page↑

Catégorie: Industrie

De gauche à droite : M. François Vallerand, vice-président Relations clients – Programmes de Dale Parizeau Morris Mackenzie; M. Martin Bellavance, vice-président, AECOM ; M. René Moffet, directeur de projet, Énergie thermique et procédés industriels, AECOM; M. Pierre Marquis, vice-président, Développement des affaires de HMI Construction inc.

 

Présentée par Dale Parizeau Morris Mackenzie
Projet : Réduction des émissions de monoxyde de carbone (CO) de l'incinérateur de Québec
Firme : AECOM
Client : Ville de Québec et HMI Construction inc.

Cette mission de modernisation de l’incinérateur de la ville de Québec consistait à réduire de façon importante les rejets de monoxyde de carbone dans l’atmosphère, à diminuer les coûts d’exploitation et à moderniser les procédés.

En collaboration avec le maître d’oeuvre hMI et la ville de Québec, l’intervention proactive d’AECOM en amont du processus a permis de réinventer un procédé de co-incinération et d’incinération, améliorant radicalement la combustion et la production des fours. La firme a en outre proposé des solutions novatrices pour remplacer la structure des chemins de roulement et les ponts roulants automatisés à déchets, en plus de construire une nouvelle salle de commande unifiée. Grâce à son expertise pointue, AECOM a réussi à atteindre avec une grande efficacité les objectifs de ce projet aux multiples facettes.

Le niveau de complexité élevé, l’absence de références similaires ailleurs dans le monde ainsi que les préoccupations sociales et environnementales des ingénieurs-conseils établissent de nouveaux standards pour toute la profession.


Retour au haut de la page↑

Catégorie: Infrastructures de transport

De gauche à droite : M. Michel Fortier, vice-président, affaires corporatives, juridiques et immobilières à l’Agence métropolitaine de transport (AMT); M. Pierre Dauphinais, directeur exécutif, Projets Majeurs à la Société de transport de Montréal (STM); Mme Marie-Claude Michaud, associée, Directeur de projet / Transport – Ponts chez CIMA+; M. Jacques Henry, chef du Service des projets, Direction territoriale de l’Outaouais au ministère des Transports du Québec

 

Présentée par l'Agence métropolitaine de transport et la Société de transport de Montréal
Projet : Pont rivière de la Petite-Nation sur l'autoroute 50 à Lochaber
Firme : CIMA+
Client : Ministère des Transports du Québec, Direction de l’Outaouais

Le pont qui enjambe la rivière de la Petite-Nation permet de franchir une vallée de 425 mètres de longueur à plus de 30 mètres au-dessus de la rivière.

Une grande mobilisation de l’équipe de projet a permis de réaliser ce pont répondant à la catégorie d’importance sismique « pont de secours » du Code canadien sur le calcul des ponts routiers, une première au Québec pour un ouvrage de cette envergure. La conception parasismique présentait plusieurs défis techniques, en raison d’une topographie au relief très accidenté, couplée à un profil géotechnique complexe.

CIMA+ a entièrement réalisé le projet, de la collecte de données jusqu’à la surveillance des travaux de construction, en passant par les études préparatoires et les plans et devis. À partir d’un simple tracé, des solutions ont été identifiées afin d’optimiser les coûts de réalisation de ce projet nécessitant une parfaite intégration de différentes pratiques, techniques et expertises.

Retour au haut de la page↑

Catégorie: Infrastructures urbaines

De gauche à droite : M. Claude Charpentier, directeur général de Notarius; Mme Ilana Cantin, architecte paysagiste pour Le Groupe S.M. International inc.; M. Denis Gélinas, directeur, Infrastructures urbaines et environnement à la Ville de Sherbrooke.

 

Présentée par Notarius
Projet : Aménagement de la Gorge de la rivière Magog à Sherbrooke
Firme : Le Groupe S.M. International inc.
Client : Sherbrooke, Cité des Rivières et Ville de Sherbrooke

La ville de Sherbrooke, par l’entremise de Sherbrooke, Cité des Rivières, a confié à une équipe multidisciplinaire du groupe SMi le mandat de concevoir des infrastructures pour mettre en valeur l’unicité de la gorge de la rivière Magog, afin d’accroître l’achalandage et la qualité du produit touristique de son centre-ville.

Faisant preuve de créativité et d’une grande considération pour les éléments architecturaux et l’intégration au paysage urbain, l’équipe de SMi a élaboré des aménagements et un éclairage dynamique distinctifs à travers les parois escarpées de cette gorge naturelle.

Malgré plusieurs contraintes et un espace de travail restreint, les ingénieurs et architectes paysagistes ont réalisé un sentier lumineux mettant en valeur de façon éloquente le site et sa force hydraulique. Un produit touristique urbain unique et permanent qui respecte les principes du développement durable et qui reflète la capacité du génie-conseil d’améliorer notre environnement.

Retour au haut de la page↑

Catégorie: International

De gauche à droite : M. Jason Choo, Director of Channel Sales chez Deltek; M. Charles Chebl, vice-président principal et directeur général, Gestion de la construction et Construction – Canada de SNC-Lavalin; M. Carl Grimard, directeur de projet chez SNC-Lavalin (en remplacement de Mme Nicole Bourget, sous-ministre adjointe, Affaires publiques et régionales au ministère du Patrimoine canadien).

 

Présentée par Deltek
Projet : Pavillon du Canada, Expo 2010 – Shanghai, Chine
Firme : SNC-Lavalin inc.
Client : Gouvernement du Canada – Patrimoine canadien
Architecte : ABCP Architecture

Afin de réaliser le Pavillon du Canada de l’Exposition universelle de Shanghai, en 2010, SNC-Lavalin a fait appel à des ressources canadiennes et chinoises, dont la firme d’architecture ABCP, qui ont travaillé de concert afin de répondre aux nombreuses exigences techniques et fonctionnelles de ce projet unique.

Vitrine exceptionnelle de notre savoir-faire, le pavillon comportait une enveloppe décorative en cèdre rouge avec une géométrie tridimensionnelle, mise en valeur par un éclairage architectural reprenant exactement les souhaits du concepteur artistique, le Cirque du Soleil.

Le mode de réalisation du projet, qui entraînait la partition en plusieurs lots d’approvisionnement et de construction réalisés simultanément, a nécessité un encadrement de qualité de la part de gestionnaires chevronnés, dont l’expertise a notamment permis d’éviter tout accident de travail.

L’équipe de SNC-Lavalin a su collaborer avec une multitude d’intervenants de nationalités différentes afin d’assurer le succès de cette mission d’ingénierie dans un contexte de très haute visibilité.

Retour au haut de la page↑

Catégorie: Relève du génie-conseil

De gauche à droite : M. Rosaire Sauriol, président du conseil d’administration de l’AICQ et vice-président principal de Dessau ; Mme Julie Archambault, ingénieure junior, Génie routier, Transport de CIMA+; Mme Nadine Paquette, associée, Directrice Génie routier, Transport, de CIMA+; M. Jacques Henry, chef du Service des projets, Direction territoriale de l’Outaouais au ministère des Transports du Québec.

 

Présentée par l'AICQ et ses partenaires
Projet : Insertion du ponceau du ruisseau Moreau sous l’autoroute 50 et le boulevard Gréber à Gatineau par Julie Archambault, ing. jr
Firme : CIMA+
Client : Ministère des Transports du Québec, Direction de l’Outaouais

CIMA+ a réalisé la réfection du ponceau Moreau à Gatineau pour le MTQ. Cette conduite de 400 m de longueur et de 3,6 m de diamètre est située à 18 mètres sous l’autoroute 50, qui dessert 42 000 véhicules par jour. La réhabilitation par insertion de tuyaux en PEhD pour un ouvrage de cette ampleur est une première au Québec.

Le projet a été confié à Julie Archambault, ing. jr qui en a piloté toutes les étapes, de l’inspection de la conduite existante à la réception des travaux. Ses solutions innovatrices ont permis de surmonter avec brio de nombreux défis et suscitent d’ailleurs un intérêt dans l’industrie.

Véritable leader naturelle, Julie Archambault a su mettre à profit ses qualités personnelles afin de rallier l’ensemble des intervenants vers un seul objectif commun. Par sa proactivité, sa compétence et sa rigueur, cette jeune femme incarne toute la valeur ajoutée du génie de demain.

Retour au haut de la page↑

Catégorie: Télécommunications et nouvelles technologies

De gauche à droite : M. Raymond Snow, directeur des solutions AIC chez Autodesk Canada; M. Martin Milot, directeur de projet de BBA inc.; M. Viggo Lundhill, Vice President New Business Integration chez Énergie renouvelable Brookfield Inc./Brookfield Renewable Power Inc.

 

Présentée par Autodesk Canada
Projet : Implantation de Centres Nationaux Nord-Américains de contrôle et gestion de production électrique à Marlborough, Massachusetts
Firme : BBA inc.
Client : Énergie renouvelable Brookfield Inc.

Au cours des dernières années, Énergie renouvelable Brookfield a fait l’acquisition de quelque 150 installations de production électrique indépendantes réparties dans trois provinces canadiennes et cinq États américains.

Dans ce mandat présentant des niveaux de complexités technologiques et législatives des plus élevés, BBA innove en concevant deux centres nationaux de contrôle et gestion de production électrique. BBA normalise ainsi les pratiques d’exploitation, l’acquisition et l’archivage des données, la gestion des télécommunications et l’architecture des systèmes de téléconduite. Malgré de nombreux imprévus, le projet a été livré sous les coûts estimés, à la plus grande satisfaction du client.

Grâce au succès de ce projet confié à un partenaire de longue date, Énergie renouvelable Brookfield contrôle dorénavant, en simultané, tout son portfolio de production électrique et ce, à partir d’instructions issues d’un seul et unique parquet de courtage, en respect des normes en vigueur.

Une réussite sur toute la ligne qui contribue à la renommée du génie-conseil québécois hors frontières.

Retour au haut de la page↑

Catégorie: Prix Visionnaire

De gauche à droite : M. Réal Laporte, président d'Hydro-Québec Équipement et services partagés & président-directeur général de la SEBJ; M. Michel Grégoire, directeur Distribution et traitement de l’eau - International, Division Transport, Infrastructures et Bâtiment de SNC-Lavalin.

 

Présenté par Hydro-Québec
Projet : Réhabilitation de la route de Goyavier à St-Marc, Haïti, par Philippe Larouche, ing.
Firme : SNC-Lavalin inc. (LGL S.A.)
Client : CHF International

À titre de chef de mission, Philippe Larouche a assumé la révision des études et la supervision des travaux de réhabilitation de la route de Goyavier, en Haïti.

Le projet consistait à rendre carrossable une petite route de 12 km en montagne, empruntée jusqu’alors à pied par les agriculteurs de cette région isolée pour écouler leurs produits sur le marché St-Marc. Cette route devait également faciliter l’accès aux soins de santé et à l’éducation pour les populations défavorisées.

En raison de contraintes budgétaires et techniques importantes, la conception du projet a dû être entièrement repensée. Démontrant un sens de l’engagement remarquable, Philippe Larouche a développé des solutions pour réduire les coûts, assurer la sécurité des usagers et le respect de l’environnement tout en intégrant le transfert de connaissances au profit de la communauté locale.

Les retombées majeures pour les paysans, résultat de la détermination, de la générosité et de la débrouillardise de ce jeune ingénieur citoyen du monde, illustrent de façon concrète l’impact d’un génie-conseil partenaire de notre qualité de vie.


Retour au haut de la page↑