Cette section contient les derniers communiqués diffusés par l'AFG. Pour voir l'ensemble des nouvelles d'intérêt pour le secteur du génie-conseil, consultez la section Dernières nouvelles.

.
« Retourner aux communiqués
16 novembre 2010
L'AICQ présente un mémoire en faveur d'un développement prudent et structuré de l'industrie des gaz de schiste

Dans ce document préparé en collaboration avec des experts du génie-conseil, l'AICQ plaide pour un développement prudent et structuré de l'industrie, tant sur les plans des opérations que de l'environnement et de la sécurité publique. Ce positionnement s'inscrit dans l'esprit d'une vision durable dont l'Association fait la promotion depuis plusieurs années.

Quant à la nécessité d'imposer un moratoire sur l'exploration ou l'exploitation de cette ressource, l'Association a tenu à rappeler qu'au Québec, les lois et règlements existants encadrent déjà plusieurs aspects des pratiques de la filière du gaz de schiste et assurent dès maintenant la protection de l'environnement. De plus, des technologies développées ailleurs au Canada et dans le monde apportent des réponses à plusieurs des préoccupations entendues. Néanmoins, l'exploitation des gaz de schiste est une activité nouvelle au Québec, pour laquelle le gouvernement devrait s'assurer que la législation offre un encadrement bien adapté.

Développement responsable de l'industrie des gaz de schiste
Par ailleurs, l'AICQ a souligné la renommée mondiale du génie-conseil québécois dans les secteurs énergétique, environnemental et industriel, ainsi que sa capacité à jouer un rôle important dans le développement responsable de cette industrie, comme ce fut le cas dans plusieurs domaines reliés à l'exploitation des ressources naturelles au Québec.

« Le Québec importe du gaz naturel pour plus de deux milliards de dollars par année provenant de l'Ouest canadien. Le simple remplacement de ces importations par des ressources équivalentes, produites ici, représenterait des retombées économiques majeures, a affirmé Mme Johanne Desrochers, présidente-directrice générale et porte-parole de l'Association des ingénieurs-conseils du Québec. Afin de maximiser ces retombées pour le Québec, il faudrait s'assurer de mettre en place les conditions garantissant le développement d'une industrie locale de l'exploitation des gaz de schiste, tout en appliquant les plus hauts standards de sécurité environnementale. »

À propos de l'Association des ingénieurs-conseils du Québec
L'Association des ingénieurs-conseils du Québec (AICQ) représente 48 firmes d'ingénierie qui emploient plus de 22 000 personnes dans toutes les régions du Québec, soit 95 % de la main-d'œuvre de ce secteur d'activité. Fondée en 1974, l'AICQ fait la promotion des meilleures pratiques d'affaires et développe des mécanismes afin de faire évoluer le secteur du génie-conseil québécois. L'Association regroupe des firmes de toutes les tailles, qui offrent une gamme variée de services professionnels allant des études environnementales à la mise en service, en passant par la conception, la préparation des plans et devis et la surveillance des travaux de construction. Pour plus d'information, visitez le afg.quebec.


>> Télécharger le mémoire