Semaine nationale des travaux publics 2020

Depuis 60 ans, la troisième semaine du mois de mai est consacrée à célébrer les travaux publics partout en Amérique du Nord avec la Semaine nationale des travaux publics. Diverses actions sont déployées pour sensibiliser le public sur l’importance des travaux publics dans la vie de tous les jours.

Par exemple, du 17 au 23 mai 2020, les milliers de professionnels en travaux publics du Québec sont invités à parler de leur profession, à présenter les installations municipales et à partager les projets en cours de réalisation.

Les responsables des travaux publics travaillent souvent dans l’ombre, mais leur travail est évidemment essentiel pour les collectivités.

En plus de répondre en tout temps aux besoins des citoyens, les professionnels des travaux publics sont chargés d’entretenir les biens publics durant toute l’année et d’intervenir en cas de bris (pensons aux aqueducs, branches d’arbres, nids-de-poule, etc.).

Au Québec, la promotion de la Semaine nationale des travaux publics est menée par l’Association des travaux publics d’Amérique (ATPA). Cette année, la COVID-19 mobilise évidemment toute l’attention, avec raison.

Mais je pense que cela justifie encore plus de souligner l’engagement et le travail essentiel des professionnels en travaux publics au Québec. À l’approche de la belle saison et avec les mesures de déconfinement en cours, plusieurs d’entre eux et elles devront ajouter à leur liste de responsabilités importantes la sécurisation et la désinfection de multiples infrastructures municipales.

L’occasion est donc bien choisie pour les remercier de leur travail… Voilà possiblement une suggestion pertinente pour les traditionnels « remerciements du jour » du premier ministre lors d’un de ses prochains points de presse quotidiens!

Reconnaissance des travaux publics au Québec à titre d’intervenants de premier niveau

Au-delà de la semaine en cours, je suis convaincu que tous les professionnels des travaux publics, incluant les consultants experts, méritent une meilleure reconnaissance.

C’est donc avec plaisir que j’ai récemment accepté de joindre un comité aviseur mis sur pied par l’ATPA et composé de représentants de différents horizons (politique, direction générale, travaux publics et secteur privé), dans le cadre d’un plan d’action visant la reconnaissance des travaux publics au Québec à titre de premiers intervenants.

Je partage la vision de l’ATPA et je suis enthousiaste à l’idée d’amorcer une série de rencontres sur ce comité aviseur présidé par Hadi Hakim, directeur des travaux publics de la Ville de Laval.

En fait, une douzaine de conseils municipaux ont déjà adopté une résolution en faveur de la reconnaissance des professionnels de leur service des travaux publics à titre de premiers intervenants.  

Ces signataires ont notamment reconnu que les professionnels des travaux publics sont des gens d’action et de terrain, et qu’ils font partie des premiers intervenants appelés lors d’une catastrophe naturelle, d’intempéries et de bris de biens collectifs. Les compétences de ces professionnels, qui gèrent des budgets majeurs, pourraient bénéficier à des tables stratégiques dans le monde municipal.

De plus, une meilleure reconnaissance des différents corps de métiers dans les services des travaux publics permettrait d’attirer une relève de choix et de la garder motivée et fière.

Finalement, l’initiative de l’ATPA permet de prendre conscience que les gestionnaires des travaux publics ressentent le besoin de standardiser et de normaliser certaines actions pour en assurer la qualité et la sécurité.

Je souhaite le meilleur des succès à cette démarche de reconnaissance et j’espère que plusieurs autres villes et municipalités emboîteront le pas! Pour en savoir plus, je vous invite à visiter la page web de la Semaine nationale des travaux publics et la page de la démarche de reconnaissance des professionnels des travaux publics à titre de premiers intervenants.