Rétablir la confiance

hacker

Ce matin, le site Internet de l’AFG a été l’objet d’un piratage informatique. Dans un message publié sur la page d’accueil de notre site, les pirates faisaient mention de la Commission Charbonneau et affirmaient que le temps était maintenant venu de rembourser.

Rien de nouveau. Mais une intervention qui reflète le cynisme de la population envers les entreprises, cynisme dont l’ampleur a été confirmée par une récente étude du Cabinet de relations publiques National.

Pourtant, le Journal de Montréal rapportait ce matin même qu’une troisième firme de génie-conseil s’était inscrite au programme de remboursement volontaire (PRV), mis sur pied par le gouvernement du Québec afin de récupérer des sommes obtenues à la suite de fraudes ou de manœuvres dolosives dans le cadre de contrats publics.

Depuis quelques années maintenant, les firmes concernées ont réalisé des actions d’envergure pour redresser la situation : changements à la haute direction, obtention de l’autorisation de l’Autorité des marchés financiers (AMF), révision des règles de gouvernance, implantation de codes d’éthiques, formations, collaboration aux enquêtes, lignes de dénonciation, etc.

Toutes ces actions visent à rétablir la confiance et à construire des fondations plus solides pour l’avenir. La participation rendue publique de trois firmes de génie-conseil au PRV s’inscrit dans cette démarche à long terme et témoigne d’une volonté ferme de tourner la page. D’autres firmes n’ont pas rendue publique leur démarche et d’autres encore pourront signifier leur intention de participer au programme d’ici le 1er novembre.

Lors de la création du PRV, l’AFG a appuyé le projet et a formulé des suggestions visant à en favoriser le succès. Aujourd’hui, nous pouvons seulement nous réjouir de voir que des firmes de génie-conseil aient pris la décision de s’en prévaloir.

Le travail est loin d’être terminé, mais si le programme est un succès – et nous le souhaitons fortement – autant les firmes participantes que les clients publics concernés en sortiront gagnants.