L’Ordre des ingénieurs retrouve son autonomie

oiq

Le monde de l’ingénierie a appris une très bonne nouvelle hier avec la levée de la mise sous administration de l’Ordre des ingénieurs. En effet, notre ordre professionnel était sous « tutelle » depuis maintenant plus de deux années et le malaise était palpable chez les ingénieurs… j’en entendais parler régulièrement!

Le gouvernement, sur recommandation de la ministre de la Justice Sonia Lebel, a spécifié dans un décret que la mise sous administration prenait fin ce 20 février 2019, invoquant que la situation au sein de l’Ordre des ingénieurs du Québec ne justifiait plus cette mesure.

Je crois qu’il s’agit d’une décision qui tombe sous le sens.

Effectivement, comme j’y faisais justement allusion en conclusion de mon dernier billet, l’Ordre des ingénieurs a fait un travail de transformation important, sous la présidence de Kathy Baig, pour assainir ses finances et se repositionner autour de sa mission de protection du public.

Dans une sortie médiatique avant les Fêtes, la présidente de l’Ordre avait notamment souligné la réduction de 67 % du temps moyen des enquêtes disciplinaires, le renouvellement au sein de la direction et du conseil d’administration et l’adoption d’un plan d’action exhaustif et mesurable (Plan ING2020).

Elle mentionnait aussi que la confiance du public envers la profession d’ingénieur était passée de 49 % en 2013 à 73 % en décembre 2017.

Enfin une bonne nouvelle. Et une décision qui tombe à point, à quelques mois du lancement par l’Ordre des ingénieurs d’une campagne de valorisation et des célébrations de son 100e anniversaire.

Félicitations à toute l’équipe de l’Ordre des ingénieurs – vous pouvez compter sur l’appui de l’AFG.

 

LISEZ le communiqué du gouvernement

CONSULTEZ le rapport du Comité de mise sous administration (CMSA)