Kathy Baig inspire la relève du génie-conseil

Je me suis permis hier soir une incursion parmi les jeunes professionnels pour aller écouter la présidente de l’Ordre des ingénieurs du Québec, Kathy Baig, dans le cadre d’une conférence organisée par notre Forum des jeunes professionnels.

Durant presque 60 minutes, elle a raconté avec enthousiasme son parcours, depuis son choix de carrière, alors qu’elle s’est inscrite en génie chimique sans vraiment connaître la profession, jusqu’à sa nomination comme présidente d’un ordre professionnel de plus de 65 000 membres.

Déjà, à l’université, elle savait qu’elle voulait devenir gestionnaire et a suivi ses ambitions et son instinct dans des emplois totalement différents.

Et elle a fait son chemin en prenant des décisions et des risques… le plus grand étant certainement d’accepter la présidence de l’Ordre des ingénieurs, dans un contexte de crise majeure.

Entre autres, elle a dû apprivoiser rapidement le rôle de porte-parole, qui ne l’intéressait pas particulièrement au départ… Aujourd’hui, force est d’admettre qu’elle maîtrise la prise de parole en public tout aussi bien que ses dossiers!

Sa conférence d’hier en est un bon exemple. Elle a réussi à raconter les bons – et moins bons – coups de sa carrière avec une belle touche d’humour, tout en partageant des leçons apprises tout à fait pertinentes pour des jeunes qui aspirent à des postes de direction.

Je retiens notamment l’importance de saisir les opportunités qui se présentent, de développer un bon sens politique et de croire en ses décisions au-delà des nombreuses mises en garde, opinions divergentes et pressions de toutes parts. Plusieurs jeunes professionnels avec qui j’ai discuté semblent aussi avoir retenu de cette conférence toute l’importance de se faire confiance pour progresser dans sa carrière.

Dans un même ordre d’idées, Kathy Baig a abordé le sujet des femmes en ingénierie, en incitant les ingénieures à se donner le droit de foncer. Elle a rappelé que les femmes constituaient encore un maigre 15 % du membership de l’Ordre des ingénieurs, malgré une légère augmentation dans les nouvelles inscriptions au cours des trois dernières années, à 18 %. L’objectif est d’atteindre une proportion de 30 % de femmes et elle déploie d’importants efforts dans ce dossier. L’Ordre des ingénieurs recherche d’ailleurs des femmes ambassadrices pour visiter des écoles secondaires. Avis aux intéressées, vous pouvez soumettre votre candidature sur le site www.placepourtoi.ca ou écrire à l’adresse ambassadrices@oiq.qc.ca pour obtenir plus de renseignements.

Bref, les jeunes professionnels présents ont découvert une ingénieure au cheminement inspirant. Kathy Baig a assurément une belle carrière devant elle, mais à court terme elle a encore d’importants défis à relever pour valoriser la profession, et je suis convaincu qu’elle investira toute son énergie pour terminer le travail déjà bien amorcé…

kathy_baig_0040

 

À l’agenda

Kathy Baig est en tournée partout au Québec présentement (calendrier ici) et s’arrêtera entre autres à Montréal le 14 mars prochain (inscription ici).

 

Photo de couverture (de gauche à droite) : les membres du Comité Conférences du Forum des jeunes professionnels Amine Alaoui (SNC-Lavalin), Samie Dunand-Vincent (Stantec) et Laura Lévesque (CIMA+), la présidente de l’Ordre des ingénieurs du Québec Kathy Baig, le président du Forum Slimane Bouakiz (SNC-Lavalin) et André Rainville, pdg de l’AFG.