Célébrons l’excellence en ingénierie!

Le génie québécois est reconnu partout dans le monde en raison de la profondeur de l’expertise de nos ingénieurs et de la capacité d’innovation de nos firmes de génie-conseil.

Cette semaine, nous avons clairement constaté ces forces lors du dévoilement des projets lauréats aux Grands Prix du génie-conseil québécois, l’événement incontournable de notre industrie, présenté une fois de plus devant une salle comble de 300 participants.

L’ambiance était chaleureuse et les projets remarquables, voire spectaculaires dans certains cas. Les participants ont été à même de constater le rôle que peuvent jouer les firmes de génie-conseil pour trouver des solutions afin de lutter contre les changements climatiques, comme le soulignait le thème de cette 17e édition, « L’innovation dans notre nature ».

C’est d’ailleurs le message que nous a livré en début de soirée notre invité spécial, Karel Mayrand, directeur général, Québec et Atlantique, de la Fondation David Suzuki. Selon lui, notre expertise en génie sera nécessaire pour corriger la problématique liée aux changements climatiques, en adaptant nos infrastructures pour les rendre résilientes tout en réduisant notre empreinte carbone.

Son message rejoint celui de notre présidente du conseil, Isabelle Jodoin, qui a insisté dans son discours sur le fait que les ingénieurs devront être à la fois créatifs et rigoureux, mais surtout, avoir le temps nécessaire pour réfléchir à de nouvelles solutions et innover.

J’ai bien aimé sa citation de Léonard de Vinci, ce grand génie dont le croquis bien connu de l’homme de Vitruve a inspiré le concept des trophées remis aux gagnants : « Qui pense peu, se trompe beaucoup. » Ça résume bien la problématique dans les projets pour lesquels les budgets alloués à la planification et à la conception sont insuffisants. Ça rend souvent tout le monde mécontent.

Ceci dit, ce n’est pas le cas des projets récompensés aux Grands Prix du génie-conseil québécois. Au contraire, les projets lauréats ont illustré à merveille la thématique de l’innovation et/ou du rôle des ingénieurs dans l’adaptation et la lutte aux changements climatiques!

Entre autres, le Prix Visionnaire a été décerné au projet de protection et réhabilitation du littoral de l’anse du Sud de Percé. Dans ce projet, les ingénieurs de Tetra Tech ont appliqué une solution durable et novatrice afin de combattre l’érosion côtière en constante progression en Gaspésie depuis les année 2000.

En environnement, la firme de génie-conseil BBA a remporté les honneurs pour un projet réalisé avec CO2 Solutions afin de capter les émissions de carbone directement des cheminées industrielles de l’usine de Produits forestiers Résolu à Saint-Félicien, les purifier (à l’aide d’une enzyme présente dans notre système respiratoire) et les réutiliser pour faire pousser des plants de concombres dans les installations des Serres Toundra. Quand on parle de développement durable, je ne pense pas que l’on puisse trouver meilleur exemple!

À Montréal, les firmes SNC-Lavalin et Bouthillette Parizeau ont uni leurs efforts à ceux de la Société québécoise des infrastructures dans le projet de transformation de l’édifice Wilder, un bâtiment centenaire, en Espace Danse. Devant plusieurs contraintes, les ingénieurs ont innové afin d’offrir aux usagers un environnement au confort exemplaire, de qualité acoustique accrue, à haute efficacité énergétique et d’une grande simplicité d’opération et d’entretien.

Bien d’autres projets candidats et lauréats ont aussi démontré la valeur ajoutée de l’ingénierie dans les projets de toute nature.

CLIQUEZ ICI pour voir les détails sur tous les projets lauréats


Soirée d’excellence en génie de l’Ordre des ingénieurs du Québec

La présidente de l’Ordre des ingénieurs du Québec et présidente du jury 2019, Kathy Baig, a d’ailleurs affirmé que les projets candidats et lauréats étaient très inspirants, à l’instar des candidatures pour la Soirée d’excellence en génie.

Éric Martel, ing., pdg d’Hydro-Québec, président d’honneur de l’événement

En effet, j’étais présent mercredi soir à la Soirée de l’excellence en génie 2019 de l’Ordre des ingénieurs, qui permet de rendre hommage à des ingénieur(e)s et des entreprises qui se sont distingués au sein de la profession.

Le Grand Prix de l’excellence, qui vise à rendre hommage à un(e) ingénieur(e) reconnu(e) pour ses qualités de visionnaire, ses innovations et son engagement social, a été décerné à Andrée-Lise Méthot, fondatrice et associée directeure de Cycle Capital Management inc. Toutes mes félicitations!

Pour voir tous les lauréats, visitez le site Internet de l’Ordre des ingénieurs.


Gala Phénicia

C’est une grosse semaine pour les soirées de remise de prix! Comme le dit l’expression : jamais 2 sans 3! J’ai donc assisté hier soir au Gala Phénicia, organisé par la Chambre de commerce LGBT du Québec.

Chaque année, cette soirée reconnaît la réussite et l’implication d’entreprises et d’individus ayant contribué au rayonnement et au développement de la communauté LGBT, tant sur le plan économique que social. J’étais à la table de la firme AXOR Experts-Conseils, qui soutient la chambre de commerce depuis quelques années et qui a même incité l’AFG à y adhérer. Son président-directeur général, Jacques Grenier, était d’ailleurs à nouveau cette année membre du jury de ce concours.

Des prix ont été remis à 15 récipiendaires. Visitez le site du Gala Phénicia pour tous les détails.