Les lauréats 2015

Bâtiment Mécanique - Électrique
Bâtiment Structure
Énergie
Environnement
Infrastructures de transport

Infrastructures urbaines
Mentor de l'année en génie-conseil
PME génie-conseil
Relève du génie-conseil
Prix Visionnaire

Catégorie : Bâtiment Mécanique - Électrique

De gauche à droite : M. Pierre Babineau, Vice-président principal Planification et Gestion de projets à la Société québécoise des infrastructures (SQI); M. Julien Allard, chargé de projets chez Bouthillette Parizeau; M. Jocelyn Leblanc, directeur de projets à la Société de transport de Montréal (STM).

 

Firme : Bouthillette Parizeau
Projet : Centre de transport Stinson de la Société de transport de Montréal, arrondissement Saint-Laurent
Client : Société de transport de Montréal (STM)
Architecte : Lemay & Associés


Le centre de transport Stinson a été construit pour répondre à une future croissance majeure des navetteurs de la STM. Cette nouvelle construction de 38 400 m2 abrite 300 autobus, dont des bus électriques et hybrides. Elle comprend également des aires de stationnement, de ravitaillement, deux lave-bus et des ateliers de réparation comprenant des baies pour le lavage. À cela s’ajoutent des locaux techniques, des aires de bureaux, des salles de repos et des salles mécaniques.


Bouthillette Parizeau a contribué à la bonne réputation du génie-conseil en assurant une gestion qui a permis le respect des échéanciers et des budgets, et en plus sans engendrer de changements en cours de réalisation. Ces résultats ont été remarqués et appréciés par le client.


Grâce à cette gestion rigoureuse et aux concepts innovateurs mis en place, le bâtiment se distingue par ses caractéristiques écologiques et vise une certification LEED Or, ce qui en fera le premier bâtiment industriel de ce type. Les mesures mises en place concernent la consommation d’énergie, l’amélioration de l’aspect écologique du site et du confort des utilisateurs ainsi que la réduction de la consommation d’eau potable.


Retour au haut de la page↑

 

Catégorie : Bâtiment Structure

De gauche à droite : Mme Sylvie Perrault, présidente de l’Association des architectes en pratique privée du Québec; M. Peter Trent, maire de la Ville de Westmount; M. Ian Olechnowicz, ingénieur en structure chez CIMA+; M. Louis-Philip Bolduc, gérant de projets chez Pomerleau.

 

Firme : CIMA+
Projet : Centre des loisirs de Westmount
Client : Pomerleau
Architectes : Martin Marcotte / Beinhaker + Marosi Troy, architectes en consortium


UNE « PREMIÈRE MONDIALE » À L’ÉCHELLE COMMUNAUTAIRE
« L’essentiel est invisible pour les yeux ». Construire un aréna souterrain avec parc et piscine extérieure intégrés pour respecter l’environnement résidentiel et patrimonial représentait tout un défi. L’équipe structure de CIMA+ a joué un rôle majeur dans la réalisation du Centre des loisirs de Westmount, car 40 % du budget total était consacré à la structure. Pour limiter les coûts d’excavation et de construction tout en obtenant 6 mètres obligatoires de dégagement au-dessus des patinoires et faire en sorte que ces deux « boîtes vides » de 12 500 m3 chacune résistent aux charges latérales et verticales (toit vert, véhicules d’entretien), l’ingénieur a créé un véritable « pont souterrain » à l’aide de poutres d’acier de 1,4 m X 32,56 m de long. La stabilité thermique du sous-sol contribue manifestement à la performance de ce bâtiment écoénergétique qui vise la certification LEED Or.


Retour au haut de la page↑

 

Catégorie : Énergie

De gauche à droite : Me Patrice Morin, avocat et associé chez Borden Ladner Gervais (BLG); M. Jean-Philippe Morin, ingénieur mécanique-électrique chez Stantec; M. Stacy Bouchard, Chef du service d’entretien et fonctionnement des installations matérielles, CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal.

 

Firme : Stantec
Projet : Projet d’amélioration énergétique des bâtiments, à Montréal
Client : Centre de santé et de services sociaux de la Pointe-de-l’Île


Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Pointe-de-l’Île a fait confiance à Stantec pour réaliser un projet en mode Entreprise de services Éconergétiques (ESE), touchant le milieu de vie de plus de 600 résidants.


L’équipe multidisciplinaire de Stantec a relevé plusieurs défis visant à intégrer des technologies telles que la géothermie, les réseaux de chauffage à basse température, la récupération de chaleur et les chaudières à condensation aux bâtiments existants, composés de deux CLSC et de quatre centres d’hébergement.


La période de rodage s’est soldée par des économies annuelles d’environ de 350 000 $. D’après les résultats prévus par simulation, le projet d’une valeur de 4 M$ sera rentabilisé en moins de sept ans et rapportera 2,8 M$ au CSSS.


Par ailleurs, le projet permet une réduction des émissions de gaz à effet de serre de plus de 1 000 tonnes CO2 eq/an, tout en améliorant le confort des bénéficiaires.


Retour au haut de la page↑

 

Catégorie : Environnement

De gauche à droite : M. Jacques Laparé, président du Conseil d’administration de Férique; M. Normand D’Anjou, Associé principal, Directeur de projet chez Golder Associés; M. Jimmy Côté, associé et directeur de projets chez Golder Associés; M. Éric Bergeron, concepteur senior, Associé; M. Louis Rail, président de Pétromont.

 

Firme : Golder Associés
Projet : Co-compostage des sols affectés en HAP et en hydrocarbures pétroliers lourds, à Montréal-Est
Clients : Dow Chemical et Pétromont


Golder Associés a été mandatée par Dow Chemical Canada, une entreprise de fabrication de produits chimiques, et Pétromont, un ancien fabricant de polyéthylène et de divers produits pétrochimiques au Québec, afin de développer une méthodologie intégrant les aspects du développement durable pour traiter des sols contaminés sur le site de son ancienne usine à Montréal-Est. Au total, plus de 120 000 m3 de sols contaminés ayant des concentrations élevées d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) à haut poids moléculaire et des fractions lourdes d’hydrocarbures pétroliers C10-C50 devaient être excavés et traités. À la suite d’essais de traitabilité en laboratoire et d’un essai pilote sur le terrain, un procédé de traitement à grande échelle de biopiles et de co-compostage a été conçu en faisant appel à des technologies novatrices minimisant l’empreinte écologique et permettant de réutiliser les sols traités comme matériau de remblai pour le redéveloppement futur du site.


Retour au haut de la page↑

 

Catégorie : Infrastructures de transport

De gauche à droite : M. André Caron, sous-ministre associé, direction générale des territoires au ministère des Transports du Québec (MTQ); M. Alessandro Cirella, Directeur – Bâtiments, développement urbain et eau; M. Denis Lefebvre, directeur d’expertise, Ponts et ouvrages d’art, Stantec; M.  Emmett Macleod, directeur des services municipaux de la Nation Crie de Mistissini.

 

Firme : Stantec
Projet : Construction d’un pont en bois d’une longueur de 160 m, à Mistissini
Client : Nation Crie de Mistissini


La Nation Crie de Mistissini souhaitait un pont afin de traverser la passe Uupaachikus, à Mistissini, Québec. Compte tenu des enjeux d’environnement, de durabilité et d’approvisionnement en matériaux, Stantec a proposé de réaliser le pont avec une structure en bois. Le pont de 160 mètres de longueur est conçu de poutres en bois lamellé-collé en arche semi-continue. Le concept du pont en bois de Mistissini constitue en soi une innovation. Son assemblage de poutres et d'arches crée un ensemble d’arches semi-continues. Les propriétés du bois ont permis de n’avoir aucun joint sur 160 mètres de pont. Cet aspect permet une durabilité plus grande pour ce type de structure. Conçu pour les charges légales, les portées sont de 37, 43, 43 et 37 mètres, et le pont a une largeur de 9,25 mètres.


Avec ce projet, l’équipe de Stantec souhaite montrer aux concepteurs et aux propriétaires d’ouvrages d’art qu’il est possible de réaliser des structures visuellement attractives tout en respectant le budget et l’environnement.


Retour au haut de la page↑

 

Catégorie : Infrastructures urbaines

De gauche à droite : M. John Gamble, président et chef de la direction de l’Association des firmes d’ingénieurs-conseils du Canada; M. Daniel Brien, ingénieur et surveillant de chantier chez WSP; Mme Chantal Rouleau, Membre du comité exécutif de la Ville de Montréal, Responsable de l'eau et des infrastructures de l'eau, Mairesse de l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles.

 

Firme : WSP
Projet : Projet d’aménagement du Quartier des spectacles, à Montréal
Client : Ville de Montréal
Architecte : Daoust Lestage inc.


Le Quartier des spectacles, comme projet de revitalisation urbaine, a réussi le défi d’ancrer la vocation festivalière du centre-ville de Montréal. Destiné à devenir un projet signature par l’innovation de sa vision urbaine, le projet s’est avéré être à la fois un défi de coordination et de réalisation dans un environnement urbain confiné en surface et complexe en souterrain.


Le projet consistait à revitaliser le quadrilatère formé par les rues Jeanne-Mance à Clark et de Sainte-Catherine à Ontario/Président-Kennedy. Le projet inclut le réaménagement de plusieurs places publiques, dont la place des Festivals, l’îlot Eugène-Lapierre, l’esplanade Clark, la promenade des Festivals et la Maison symphonique.


Réalisé dans le contexte où le génie vient en appui à l’architecture urbaine, WSP est fière d’avoir fourni ses solutions d’ingénierie à la création de cet espace culturel, affirmant la réputation internationale de Montréal comme ville UNESCO de design.


Retour au haut de la page↑

 

Catégorie : Mentor de l'année en génie-conseil

De gauche à droite : M. François Vallerand, Vice-président - Relations clients - Programmes pour Dale Parizeau Morris Mackenzie; M. Mathieu Bossé-Sabourin, technicien en mécanique, Bouthillette Parizeau; M. Roger Lagacé, chargé de projets chez Bouthillette Parizeau; M. Marc-Antoine Chenail, ingénieur mécanique, Bouthillette Parizeau; Mme Geneviève Savard, ingénieure mécanique, Bouthillette Parizeau.

 

Firme : Bouthillette Parizeau
Mentor : Roger Lagacé, ing.


Roger Lagacé est un concepteur en mécanique hors pair, éthique et intègre. Il est l’incubateur de plus de 60 ingénieurs d’une grande compétence technique et actifs au Québec, qui occupent aujourd’hui des postes clés de directeurs techniques, directeurs qualité ou chargés de projets majeurs.


En tant que mentor, il se veut disponible, accessible et sympathique. Il pousse ses recrues à développer leur esprit critique et à sans cesse se remettre en question. Il sait les amener à se questionner afin qu’ils proposent les concepts les plus performants.


Grâce à son important bagage d’expérience, sa gestion rigoureuse, sa maîtrise des différentes disciplines et sa technique irréprochable, il transmet ses connaissances en s’appuyant sur des exemples concrets. Il est une véritable icône au sein de notre firme mais il se distingue aussi par sa passion inébranlable. Excellent communicateur, il entretient de solides relations avec ses clients mais aussi avec nos jeunes ingénieurs.


Retour au haut de la page↑

 

Catégorie : PME génie-conseil

De gauche à droite : M. Chantal Michaud, directeur général de l’Ordre des ingénieurs du Québec; M. George Staicu, vice-président chez Infrastructel; M. Denis Poirier, ingénieur - gestion de projets à la Commission des services électriques de Montréal.

 

Firme : Infrastructel
Projet : Développement d’une nouvelle méthode d’inspection par photo 360o, à Montréal
Client : Commission des services électriques de Montréal


La Commission des services électriques de Montréal (CSEM) s’applique à libérer le ciel montréalais depuis près d’un siècle. Pour réaliser cette mission, celle-ci doit mettre en place un important réseau souterrain d’infrastructures fiable, sécuritaire et durable, incluant un programme d’entretien prévoyant l’inspection de plusieurs centaines de puits d’accès chaque année.


Infrastructel a développé une expertise unique dans ce domaine, effectuant plus de 2 000 inspections de cette nature chaque année.


Dans un souci de qualité, d’efficacité et de sécurité, le groupe technologique d’Infrastructel a élaboré une nouvelle méthode d'inspection de puits d'accès avec une photo 360°.


L’adaptation de ce procédé photographique afin d’en faire l’application dans un cadre technique permet dorénavant aux propriétaires de ces infrastructures d’obtenir une information de plus grande qualité, facile à consulter et à stocker et ce dans des délais beaucoup plus courts.


Cette nouvelle méthodologie d’inspection a été adoptée par la CSEM de même que par d’autres importants propriétaires d’infrastructures au Québec.


Retour au haut de la page↑

 

Catégorie : Relève du génie-conseil

De gauche à droite : M. Pierre Dumouchel, directeur général de l’École de technologie supérieure; Mme Michèle Thibodeau-DeGuire, principale et présidente du Conseil d’administration de l’École Polytechnique de Montréal; M. Olivier Melhem, ingénieur chez Bouthillette Parizeau, accompagné de son mentor M. Bernard Charest, Bouthillette Parizeau; M. Patrick Lavoie, Directeur-Mécanique, Mécanique/Électricité, Division Ingénierie des infrastructures - Est du Canada chez SNC-Lavalin.

 

Firme : Bouthillette Parizeau
Projet : Centre universitaire de santé McGill – Site Glen, à Montréal, par Olivier Melhem, ing.
Client : SNC-Lavalin
Architectes : Groupe IBI, Beinhaker Architectes (IBI), Lemay + MMA, HDR architecture, Yelle Maillé architectes et NFOE et associés architectes


Olivier Melhem a relevé de grands défis en participant à la conception de deux sous-systèmes majeurs lors de la construction du site Glen du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), soit des réseaux de gaz médicaux et de transport pneumatique de très grande envergure.


Le nouveau complexe hospitalier du CUSM situé sur le site Glen regroupe quatre hôpitaux d’envergure et un centre de recherche (250 550 m2), se positionnant comme un des plus importants centres universitaires de santé en Amérique du Nord. Son budget de construction s’élève à 1,343 milliard $.


Le site Glen du CUSM est le résultat de techniques novatrices et de systèmes de conception uniques au pays. Il fait partie notamment des premiers projets d’envergure à utiliser la conception intégrée BIM avec le logiciel Revit, et Olivier Melhem était l'un des gestionnaires de cet outil.


Sa conception audacieuse est le fruit du désir d’innover, mais aussi de recherches poussées et du dépassement technique de l’équipe responsable du projet. Les installations à la fine pointe de la technologie permettront ainsi au CUSM de continuer d’offrir des soins de haute qualité à sa clientèle et de faire des percées importantes en recherche médicale.


Retour au haut de la page↑

 

Catégorie : Prix Visionnaire

De gauche à droite : M. Réal Laporte, président d’Hydro-Québec Équipement et services partagés & président-directeur général de la SEBJ; Mme Maria Mingallón, ingénieure en structure chez ARUP Canada.

 

Firme : Arup Canada
Projet : Le pavillon ContemPLAY, par Maria Mingallón, ing.
Client : Université McGill, Laboratoire de recherche FARMM (Facility for Architectural Research in Media and Mediation)


Le projet ContemPLAY reposait sur la conception et la construction d’un pavillon urbain multigénérationnel qui devait être créé et fabriqué par les étudiants mêmes de l’école d’architecture de McGill. Il s’agit d’un projet développé par le laboratoire de recherche FARMM (Facility for Architectural Research in Media and Mediation) à l’Université McGill et fondé par professeur associé Michael Jemtrud.


Il se veut une concrétisation (construction à l’échelle 1:1) basée sur de la paramétrisation et le développement de procédés digitaux à partir de nouvelles technologies. Le projet s’articule comme un espace public multigénérationnel. Le concept architectural möbius et l’effet de moiré transforment le champ visuel et spatial de l’espace urbain. Le pavillon est un artefact urbain engageant architecture et art publique sous forme sculpturale.


Retour au haut de la page↑