Les lauréats 2013

Bâtiment Mécanique - Électrique
Bâtiment Structure
Environnement
Infrastructures de transport
Infrastructures urbaines

International
PME génie-conseil
Relève du génie-conseil
Télécommunications et nouvelles technologies
Prix Visionnaire

Catégorie : Bâtiment Mécanique - Électrique

De gauche à droite : M. Michel Gasse, Vice-président corporatif – Immobilier, Loto-Québec; M. Claude Décary, président-directeur général, Bouthillette Parizeau; M. Normand Roy, chargé de projet, Équiterre.

 

PRÉSENTÉE PAR :



Firme :
Bouthillette Parizeau
Projet : Construction de la Maison du développement durable à Montréal
Client : Équiterre
Architectes : Menkès Shooner Dagenais Letourneux Architectes


Construite au centre-ville de Montréal, la Maison du développement durable abrite les bureaux d'Équiterre et de sept organismes environnementaux et sociaux, un centre de la petite enfance et un restaurant.


L'immeuble est un exemple à suivre en termes de conception durable, et le public y est d'ailleurs invité pour en apprendre davantage sur les bâtiments verts. Cet ambitieux projet aux qualités environnementales exemplaires a récemment obtenu la certification LEED® PLATINE Nouvelle construction (NC) du bâtiment durable du Canada.


Géothermie, mur végétal, récupération de chaleur, alimentation d'air par le plancher, appareils à faible consommation d'eau, voilà quelques-unes des solutions gagnantes mises en place. Résultats : économie d'énergie globale atteignant 64 % par rapport au bâtiment de référence du Code modèle national de l'énergie pour les bâtiments et une réduction de 54 % de la consommation en eau potable.


Ce succès prouve le savoir-faire et la créativité de l'équipe de projet!



Retour au haut de la page↑

Catégorie : Bâtiment Structure

De gauche à droite : Mme Sylvie Perrault, présidente, Association des architectes en pratique privée du Québec; M. Stéphan Blais, vice-président, SDK et associés inc.; M. Michael Johnston, directeur des ressources matérielles et de technologie informatique, Cégep John Abbott

 

Firme : SDK et associés inc.
Projet : Collège John Abbott – Pavillon des sciences et technologies de la santé à Sainte-Anne- de-Bellevue
Client : Cégep John Abbott
Architectes : Saucier + Perrotte architectes


Situé à Ste-Anne-de-Bellevue, le Pavillon des sciences et technologies de la santé du Collège John Abbott a ouvert ses portes à l'automne 2012. Il abrite les programmes de sciences pures (chimie, physique et biologie) ainsi que trois programmes techniques (soins infirmiers, soins préhospitaliers d'urgence et biopharmaceutique).


La construction de ce nouvel édifice comprend six étages et un sous-sol répartis sur 11 360 mètres carrés. La charpente est constituée d'une structure de béton armée contreventée à l'aide de murs de refend. Un escalier monumental élégant et majestueux s'élève dans un magnifique atrium, au cœur du bâtiment, sur les six niveaux.


Par son aspect et sa configuration, ce nouveau pavillon apporte une touche très moderne et fonctionnelle à ce superbe campus centenaire, et crée une nouvelle cour extérieure de grande qualité.


Le pavillon a été construit selon des normes environnementales spécifiques répondant aux critères de certification LEED Or.




Retour au haut de la page↑

Catégorie : Environnement

De gauche à droite : M. Jean Simard, président-directeur général, Association de l'aluminium du Canada; M. Pierre Bertrand, Vice-président environnement et développement durable, exp; M. Marc Tremblay, Vice-président exécutif et Directeur général, Québec, exp.

 

PRÉSENTÉE PAR :



Firme : exp
Projet : Contrôle des apports en éléments nutritifs dans les eaux du lac Brome
Client : Ville de Lac-Brome


Les lacs offrent un milieu de vie très attrayant pour les Québécois. Afin de prévenir la dégradation des lacs, dont plusieurs sont des sources d'eau brute pour alimenter les municipalités en eau potable, des actions de différentes natures sont possibles et souvent nécessaires.


Pour fournir un programme de travail cohérent aux municipalités ou associations de lacs, il est important d'élaborer un canevas de travail qui repose sur une mise en application concrète d'une série d'actions. Tel est l'objectif du projet de contrôle des apports en éléments nutritifs mis en place dans les eaux du lac Brome. La Ville de Lac-Brome a demandé à exp de s'impliquer avec elle dans la recherche d'une solution pour contrer ce problème grandissant qui porte ombrage à l'ensemble des activités de villégiature de cette région en définissant une démarche cohérente, scientifiquement éprouvée et respectueuse de l'environnement champêtre de la municipalité.




Retour au haut de la page↑

Catégorie : Infrastructures de transport

De gauche à droite : M. Daniel Lebel, président, Ordre des ingénieurs du Québec; M. Tony Mailhot, Directeur adjoint – Ouvrages d'art, GENIVAR; M. Daniel Filion, Directeur, transport, GENIVAR.

 

Firme : GENIVAR inc.
Projet : Nouveau pont levant No 9 au-dessus du canal de Chambly entre Carignan et Saint-Jean-sur-Richelieu
Client : Parcs Canada/TPSGC


Le projet consistait à concevoir et construire, pour le compte de TPSGC et de Parcs Canada, un nouveau pont sur le canal de Chambly en remplacement du pont No 9 existant, construit à la fin du 19e siècle.


Diverses alternatives furent analysées quant au choix de la structure, dont la reconstruction d'un pont rotatif semblable à l'existant. Toutefois, l'étroite bande de terre d'environ quinze mètres séparant le canal de Chambly de la route 223 rendait cette solution difficilement réalisable. Afin de parer à ce problème d'espace restreint, un concept de pont à bascule fut retenu.


Ce pont entièrement conçu en acier, complexe malgré ses dimensions modestes, a exigé une grande originalité des concepteurs, une grande précision en termes de calculs et une coordination importante entre les principaux intervenants. Le concept, bien qu'utilisé à quelques endroits en Europe, serait unique au Canada, voire même en Amérique du Nord.




Retour au haut de la page↑

Catégorie : Infrastructures urbaines

De gauche à droite : M. Charles Tremblay, directeur développement des affaires, Notarius; Mme Julie Cormier et M. Jean-Pierre Fortier, chargés de projet chez exp.

 

 

PRÉSENTÉE PAR :



Firme :
exp
Projet : Usine de production d'eau potable de Magog
Client : Ville de Magog
Architectes : ARCHIDESIGN (Sylvain Pomerleau, architecte)


À la suite de l'adoption du Règlement sur la qualité de l'eau potable, la Ville de Magog se devait de procéder à la mise aux normes de ses installations de production d'eau potable s'alimentant à partir du lac Memphrémagog. À l'affût des technologies les plus récentes, exp retenait une filière de traitement avec microfiltration sous pression sans coagulant, technologie ultraperformante et récente au Québec, suivie d'une ozonation moyenne fréquence de nouvelle génération, barrière efficace contre les cyanobactéries et cyanotoxines, se terminant par une chloration à l'hypochlorite de sodium sans danger pour les opérateurs.


L'usine de production d'eau potable de Magog, véritable symbiose de nouvelles technologies performantes et d'innovation, représente de loin la plus importante usine de filtration membranaire au Québec. Conçue par exp et produisant une eau santé, sans produits chimiques ajoutés autres que du chlore, elle constitue une avancée technologique majeure dont le génie-conseil devrait s'inspirer pour le futur !




Retour au haut de la page↑

Catégorie : International

De gauche à droite : M. François Plourde, vice-président et trésorier du conseil d'administration, Association des firmes d'ingénieurs-conseils du Canada; M. Claude Létourneau, Vice-président principal, Amérique du Nord, Mines et métallurgie, SNC-Lavalin; M. Marc O'Connor, Vice-président, Organisation de gestion de projets – Amérique du Nord, Mines et métallurgie, SNC-Lavalin.

 

PRÉSENTÉE PAR :



Firme :
SNC-Lavalin inc.
Projet : Projet d'aluminerie EMAL aux Émirats arabes unis
Client : Emirates Aluminium Company Limited PJSC (EMAL)


Le projet EMAL est l'un des plus grands projets métallurgiques au monde. Le chantier, d'une superficie de 6 km2, a nécessité plus de 18 000 travailleurs à son apogée. Implanté en mode IAGC (ingénierie, approvisionnement et gestion de la construction) dans un échéancier très serré, il a été exemplaire au chapitre de la santé et sécurité. Le complexe comprend une aluminerie de 750 000 t/an, une centrale thermique de 2 036 MW et des installations portuaires. Budgété à 6 milliards $, il fut complété pour 5,7 milliards $. Utilisant la nouvelle technologie d'électrolyse DX, l'usine a amorcé ses activités avec succès en 2010. Le jalon « premier béton » au « premier métal » ne fut que de 20 mois, soit quatre mois de moins que prévu, un record pour un projet de cette envergure. SNC-Lavalin réalise présentement la Phase II. Ce projet phare a pleinement atteint les objectifs d'Emirates Aluminium tout en contribuant grandement à la diversification industrielle d'Abou Dhabi.




Retour au haut de la page↑

Catégorie : PME génie-conseil

De gauche à droite : M. Normand Bélanger, président-directeur général, Fonds immobilier de solidarité FTQ; M. Jonathan Duguay, président, Pluritec; M. Alexandre Bélisle, adjoint au directeur général, Johnston-Vermette; M. Louis Bergeron, vice-président, Développement des affaires, Gestion des terminaux et Pipeline St-Laurent, Ultramar ltée.

 

PRÉSENTÉE PAR :



Firme :
Johnston-Vermette/Pluritec
Projet : Pipeline St-Laurent : oléoduc de Lévis à Montréal
Client : Ultramar Ltée


Depuis 2005, Ultramar travaille à un projet visant à relier sa raffinerie Jean-Gaulin de Lévis à son terminal de Montréal-Est par un oléoduc de 250 km, soit le plus long réalisé à ce jour au Québec. À cette fin, Ultramar a choisi le consortium Johnston-Vermette/Pluritec pour la réalisation de l'ingénierie préliminaire et détaillée, ainsi que pour la supervision des travaux de construction de l'oléoduc. Plus propre, économique et sécuritaire, celui-ci remplace désormais le système de train unitaire entre les deux sites.


En dépit d'une pause de deux ans et de diverses contraintes géotechniques, le consortium a réalisé avec succès et selon les attentes du client l'étude du tracé, le choix des sites de traverses de rivières, la conception des tuyaux ainsi que les essais précédant la mise en produit du pipeline.


L'oléoduc a été mis en service en décembre 2012.




Retour au haut de la page↑

Catégorie : Relève du génie-conseil

De gauche à droite : Mme Johanne Desrochers, présidente-directrice générale, Association des ingénieurs-conseils du Québec (AICQ); M. Simon Nolin, chargé de projet, Dessau; M. René Dansereau, directeur expertise mécanique-électricité, Dessau; M. Louis-René Thibault, Agent-Planification-Projet, Hydro-Québec.

 

Firme : Dessau inc.
Projet : Réaménagement du laboratoire d'étalonnage de l'Institut de recherche d'Hydro-Québec (IREQ) à Varennes, par Simon Nolin, ing., LEED AP BD+C
Client : Hydro-Québec


Jeune ingénieur en mécanique du bâtiment, Simon Nolin est à l'emploi de Dessau depuis 2007. Professionnel accrédité LEED depuis 2008, il s'est particulièrement démarqué lors de la réalisation du projet de réaménagement du laboratoire d'étalonnage de l'IREQ d'Hydro-Québec, situé à Varennes.


Au début de ce mandat, en raison d'une surcharge de travail du chargé de projet, Simon offre à ce dernier de prendre la charge de ce mandat avec son appui. Son implication à toutes les phases de réalisation du projet, allant de la validation des besoins du client à la mise en marche des équipements, son sens des responsabilités et de l'organisation, sa polyvalence, sa capacité d'analyse et de synthèse, son autonomie, son leadership, sa rigueur et sa minutie jumelés à ses fortes habiletés en conception ainsi que sa capacité à maintenir des relations harmonieuses ont été remarqués et soulignés par tous.




Retour au haut de la page↑

Catégorie : Télécommunications et nouvelles technologies

De gauche à droite : Mme Patricia Gagnon, directrice générale à l'Ingénierie de réseaux, Bell Aliant; M. Michel Ruel, Chef de service, Optimisation et contrôle avancé, BBA inc.; Mme Geneviève Couture, Métallurgiste, Concentrateur, Xstrata Nickel Mine Raglan.

 

PRÉSENTÉE PAR :



Firme :
BBA inc.
Projet : Optimisation du contrôle d'un broyeur semi-autogène par la logique floue à la Mine Raglan à Katinniq dans le territoire du Nunavik
Client : Xstrata Nickel Mine Raglan


La compagnie Xstrata Nickel Mine Raglan, située au Nunavik, opère quatre mines souterraines qui contiennent les métaux de base les plus riches au monde. Le comportement instable du broyeur semi-autogène entraîne une réduction de productivité, des bris, une augmentation des coûts énergétiques et une réduction du volume de minerai à traiter.


Consciente que cette problématique limite l'exploitation efficace du site, la minière fait appel à BBA, qui propose une solution novatrice, soit d'implanter dans le système existant un contrôle par la logique floue. Elle consiste à créer une intelligence artificielle à partir d'un nombre impressionnant de situations et d'actions correctives savamment colligées.


Grâce à la logique floue, les experts de BBA ont doté de facultés cognitives exceptionnelles le système de contrôle. Cet opérateur idéal aura permis de battre plusieurs records de production, en plus d'améliorer ses opérations, ses coûts d'exploitation et de réduire son empreinte environnementale.



Retour au haut de la page↑

Catégorie : Prix Visionnaire

De gauche à droite : M. Philippe Gervais, Conseiller sénior, Vice-présidence - Affaires publiques et gouvernementales, Hydro-Québec; M. Claude Décary, président-directeur général, Bouthillette Parizeau; M. Normand Roy, chargé de projet, Équiterre.

 

PRÉSENTÉE PAR :



Firme :
Bouthillette Parizeau
Projet : Construction de la Maison du développement durable à Montréal
Client : Équiterre
Architectes : Menkès Shooner Dagenais Letourneux Architectes

 

Construite au centre-ville de Montréal, la Maison du développement durable abrite les bureaux d'Équiterre et de sept organismes environnementaux et sociaux, un centre de la petite enfance et un restaurant.


L'immeuble est un exemple à suivre en termes de conception durable, et le public y est d'ailleurs invité pour en apprendre davantage sur les bâtiments verts. Cet ambitieux projet aux qualités environnementales exemplaires a récemment obtenu la certification LEED® PLATINE Nouvelle construction (NC) du bâtiment durable du Canada.


Géothermie, mur végétal, récupération de chaleur, alimentation d'air par le plancher, appareils à faible consommation d'eau, voilà quelques-unes des solutions gagnantes mises en place. Résultats : économie d'énergie globale atteignant 64 % par rapport au bâtiment de référence du Code modèle national de l'énergie pour les bâtiments et une réduction de 54 % de la consommation en eau potable.


Ce succès prouve le savoir-faire et la créativité de l'équipe de projet!



Retour au haut de la page↑